AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [Intrigue] Condamnons les cheminées ! • Améthyst

Jordan MacLane
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 23


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: [Intrigue] Condamnons les cheminées ! • Améthyst   Mar 7 Aoû - 18:40

Saleté de maladie. Saleté de cheminée. Voilà ce qu'aurait du se dire Jordan vu l'état dans lequel il était puisqu'il se sentait mal, très mal. Entre ses maux de tête et ses nausées, il aurait sûrement mieux fait de rester dans son lit. Et pourtant, il avait décidé de descendre à l'infirmerie après les supplications de ses amis qui en avaient marre de subir sa mauvaise humeur. Parce qu'évidemment, il n'aurait pas pu attraper une grippe normale. Il avait fallu que pendant sa dernière nuit à traîner près de la cheminée de sa salle commune, il soit infecté par cette drôle de maladie qui faisait ressortir le mauvais caractère de chacun. Parce que oui, même Jordan a un mauvais côté, qu'il cache en permanence.

Le couloir qui menait à l'infirmerie. Il aurait tellement aimé qu'il soit vide. En fait, il aurait aimé que tous les couloirs soient vides. Il avait vraiment envie de voir personne, de ne pas leur rendre leurs sourires. Pourquoi fallait-il qu'il vienne tous lui parler, lui demander tels ou tels services. Bien sûr, en temps normal, il aurait tout fait pour les aider mais là, il n'était arrivé qu'à les envoyer balader plus ou moins gentiment. Bien sûr, il luttait contre ce virus, même si c'était dur.

Ce que Jordan n'avait aucune envie de rencontrer à ce moment-là, c'était sans aucun doute des Serpentards. Il avait beau le cacher dans les limites du raisonnable en temps normal, il ne pouvait pas supporter les élèves de cette maison et pas seulement parce qu'il était complètement arrogant. Il ne supportait pas leurs manies du sang purs, et ça depuis toujours. C'était des gens comme ça qui avaient fait souffrir ses parents. Sans oublier que ce n'était qu'une bande de traites. Il en avait eu la preuve avec Ewen. Alors, il n'avaient aucune envie d'affronter un autre vert.

Le blond était perdu dans ses pensées, à moitié en train de lutter contre la maladie qui risquait de le faire tomber à chaque instant. Et c'est pour ça qu'il ne vit pas la fille plus jeune que lui qui passait à ce moment-là et qu'il percuta avant de tomber. Il la regarda avant de se relever. Une Serpentard évidemment. Il n'y avait qu'eux pour marcher comme ça dans les couloirs, sans rien regarder.

« Tu pouvais pas regarder où t'allais ! Faire tomber les gens comme ça ! »

Bien sûr, il savait que ce n'était pas vrai, c'était lui qui regardait pas où il allait. Mais sur le coup, il avait juste envie de voir cette blonde disparaître. Il n'aimait pas les gens de cette maison, et la maladie l'empêchait d'être polie, sociable et tout ce qui faisait habituellement partie de la personnalité du Poufsouffle. Vraiment, pourquoi le directeur n'avait pas eu l'excellente idée de condamner les cheminées plutôt que de laisser ce virus se propager et donner encore plus de boulot à cette pauvre Madame Pomfresh.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Améthyst P. Fitz-Hastings
avatar
Messages : 63
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 26


Identité
Élève de: 5ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: [Intrigue] Condamnons les cheminées ! • Améthyst   Jeu 9 Aoû - 21:05




Condamnons les cheminées

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Cours de défense contre les forces du mal. J'avais dû me déranger pour cette rigolade de cours... Si on pouvait appeler cela un cours. De la théorie, voilà qui était très intéressant, pas de magie, juste de la théorie. Par le caleçon de Merlin, nous étions dans une école, pas au jardin d'enfants, il fallait peut-être lui mettre cela dans la tête, à ce crapaud tout de rose vêtu...

Après une énième pensée meurtrière envers notre "vénérée" professeur de Défense contre les forces du mal, j'avais daigné lever mon royal popotin de mon fauteuil. Après tout, il fallait bien conserver les apparences, où les Serpentards étaient des perfides manipulateurs ne cherchant qu'à se hisser au plus haut dans la société et bla bla bla...

C'était étonnant, je n'étais plus trop moi-même ces derniers jours. Je me demandais moi-même où était passée Améthyst la manipulatrice et l'arrogante, la fière héritière de la famille Hastings ? Etait-ce mon amitié naissante avec Alexis qui me faisait presque devenir gentille ? Mais à quoi étais-je en train de penser ?

J'étais donc complètement perdue dans mes pensées, mes pieds prenant la direction de la salle de Défense. En chemin, je ne remarquai absolument pas toutes ces personnes qui avaient dû faire un grand pas sur le côté pour éviter de mon foncer dedans, tout comme je n'avais pas remarqué ces personnes - principalement de la gente masculine - profiter de mes pensées pour me reluquer sans retenue, voire même pour me frôler. D'ordinaire, ces personnes ne m'intéressant pas et osant porter un regard sur moi avaient droit à une oeillade des plus noires, voire même, pour les plus chanceux, à une remarque acerbe, prononcée par ma voix devenue venimeuse. Mais là, rien, j'étais tout simplement perdue dans mes pensées, persuadée que le fait d'être Améthyst Hastings me permettait ce genre de folie... Et toutes ces personnes s'éloignant de mon chemin me confortaient dans cette idée. Jamais je n'aurais pu penser qu'une autre personne, se trouvant sur mon chemin qui plus est, était également perdue dans ses pensées. Et ce qui devait arriver arriva.

Un choc. Moi me cognant contre un torse - me semblant relativement musclé - appartenant probablement à un élève plus grand, aussi bien en taille qu'en âge, que moi. Alors qu'une douleur à mon postérieur venait me perturber, signe que je venais de tomber sur les fesses, ma première pensée fut de regretter sincèrement mon fauteuil si confortable que je venais de quitter. Je me repris rapidement, prenant un regard froid, et je levai la tête par ce perturbateur, tout en oubliant que j'étais toujours par terre. Un Poufsouffle. Un idiot de Poufsouffle. Un idiot de cette maison où on mettait ceux qui ne pouvait rentrer ni à Serpentard, ni à Serdaigle, ni même à Gryffondor. En gros, le bas échelon de la société. En plus, je reconnaissais son visage. Un des Sang-de-bourbe de l'école, sans surprise...

    JORDAN :: Tu pouvais pas regarder où t'allais ! Faire tomber les gens comme ça !
    AMETHYST :: Tu dois faire attention où tu vas, Sang-de-Bourbe. Quelqu'un de ton espèce s'écarte quand il croise une Hasting !

J'avais craché cette dernière phrase avec tout le venin dont j'étais capable. Eh bien voilà, Améthyst Hastings était de retour. Je savais bien que je ne pouvais pas avoir changé au point de devenir gentille avec ces amoureux des moldus et autre sous-espèce du genre...

Remarquant que j'étais toujours par terre, je me relevai rapidement et, estimant que cet épisode était clos et que ce fils de sang-de-bourbe avait compris où était sa place, je repris mon sac. Je recommençai alors à marcher vers la salle de cours, ignorant totalement ce qui venait de ce passer, ignorant également cet ennuyant sang-de-bourbe...


Améthyst Pandora Fitz-Hastings & Jordan MacLane

CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan MacLane
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 23


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: [Intrigue] Condamnons les cheminées ! • Améthyst   Dim 12 Aoû - 11:07

Cette fille. Il ne savait rien d'elle à part qu'elle était à Serpentard et qu'elle ne faisait pas attention au monde qui l'entoure. La preuve, elle avait réussi à le faire tomber. Pourtant on ne pouvait pas vraiment dire qu'il passait inaperçu. Alors comment avait-elle fait. Elle devait être comme toutes les autres Serpentards, c'est-à-dire vraiment pas doué, et qui ne fait pas attention à ce qui l'entoure. Normal, c'est bien connu qu'un Serpentard ne fait attention qu'à lui et ne vit que pour lui. Il n'y avait aucune raison pour que cette blonde soit différente. Vraiment aucune. Elle était sûrement ingrate, idiote, bête et asocial. Voilà ce que Jordan, malade, se disait puisqu'en temps normal, il se serait excusé, aurait dit une connerie pour rigoler et enlever cette atmosphère légèrement malsain qu'il y avait après cette rencontre.

Hastings. Ce nom lui disait vaguement quelque chose. Vu qu'il était un Poufsouffle, il ne s'y connaissait pas vraiment en généalogie de sangs-purs. Mais ce dont il était sûr, c'était que les Hastings faisaient partie de ces nombreuses familles de sangs-purs, soit-disant très importante dans leur société. Bien sûr, il n'en croyait pas un mot. Lui, l'enfant élevé par deux parents sorciers né-moldus. Et même si normalement il ne les haïssait pas et qu'il avait plutôt de la pitié pour eux, là c'était différent. Cette maladie faisait ressortir ce qu'il y avait de plus sombre en lui. C'est-à-dire une envie plus que marquée de faire taire ces idiots qui avaient critiqué leurs parents et qui l'avaient par la suite critiqué

Et encore une fois, un soit disant sang-pur venait de le traiter de sang-de-bourbe. Il n'avait jamais vraiment su s'il en était un ou pas. C'est vrai, ses parents sont tous les deux sorciers. Il n'était donc pas vraiment un né-moldu. Mais avec le temps, il avait compris que cette insulte signifie beaucoup plus qu'avoir deux parents moldus. Elle était également faite pour lui. Souvent, on lui avait dit que son cas était pire que celui de ses parents. Eux qui n'auraient soit-disant pas le droit de posséder des pouvoirs. Lui, il n'aurait pas le droit d'exister. Enfin, c'est ce que certains sang-purs pensait. Et sûrement cette fille, cette Hastings. Mais il ne s'était jamais laissé faire. Et il avait toujours accepté cette insulte qui lui était réservée.

« Et quelqu'un s'écarte quand il croise une personne malade. Mais c'est vrai qu'en étant une Hastings, on t'a pas appris les bonnes manières ! »

Il essaya de se relever. Ses jambes avaient du mal à le tenir. Il se sentait mal, très mal. Et cette fille l'énervait. Comment pouvait-on être si méchante, sans cœur. Bon bien sûr, il y avait l'excuse qu'il donnait habituellement aux Serpentards dans des cas comme ça. Ce n'est pas leur faute. C'est leur éducation de bons petits sangs-purs qui veut ça. Mais aujourd'hui, ça ne lui allait plus. Il n'en pouvait plus de ne pas comprendre pourquoi ces idiots ne se rebellaient pas contre le bourrage de crâne qu'ils avaient reçu. Il fallait vraiment être simplet dans sa tête. Il ne voyait pas d'autres solutions à ça. Parce qu'il en avait marre d'être triste pour eux. Triste en voyant leur ignorance, et tout ce qui allait avec.

Il la regarda s'éloigner. Voilà, encore une altercation qui allait se finir comme ça, tranquillement. Enfin, ça aurait sans compter la maladie qui habitait le corps de Jordan et qui l'obligeait à chercher la bagarre, du moins verbale, avec cette sang-pur qui l'avait énervé.

« Mais dis-moi, à part ta capacité à l'arrogante et la prétention, t'as quoi de si supérieur? »

En temps normal, il aurait sûrement pensé qu'il y serait aller un peu fort. Mais Jordan n'était pas dans son état normal.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Intrigue] Condamnons les cheminées ! • Améthyst   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue] Condamnons les cheminées ! • Améthyst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chant du Phénix :: Le chateau :: 4ème étage-